Accueil / Art et culture / Peinture et arts graphiques / Etudes modernes / Gabriel Revel : collaborateur champenois de (...)

Gabriel Revel : collaborateur champenois de Le Brun à Versailles

Dominique Brême

Brême, Dominique, « Gabriel Revel : collaborateur champenois de Le Brun à Versailles », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles, 2015

Résumé de l’article

La carrière du peintre Gabriel Revel (1643-1712) – natif de Château-Thierry, aux confins de la Champagne, et mort à Dijon, capitale de la Bourgogne – est exemplaire des pressions centripètes et centrifuges qui pouvaient impacter la vie d’un artiste provincial, sûr de ses talents, mais aussi de ses limites. Probablement sur recommandation de Jean de La Fontaine, lui aussi d’origine castelthéodoricienne, Revel saisit la chance de se former à Paris auprès de Charles Le Brun, dont il devient l’un des collaborateurs dévoués sur les chantiers royaux des années 1670 et 1680. Une seconde césure biographique s’opère à la fin des années 1680, au moment où l’emprise de Charles Le Brun sur le monde artistique parisien et versaillais s’efface petit à petit : attiré par le potentiel économique de Dijon, ville que Revel a peut-être fréquentée en faisant le voyage à Rome, le Champenois s’y installe définitivement au début des années 1690, après la mort de son célèbre maître et mentor. Il y importe un style académique classicisant déjà quelque peu dépassé à Paris et Versailles, mais très apprécié par les élites locales, qui souhaitent se montrer réceptives au « Grand Goût » développé sous le Grand Roi.

Lire la suite (Revues.org)