Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / Patrimoine littéraire et concurrence mémorielle.

Patrimoine littéraire et concurrence mémorielle. Hypothèses sur les usages du passé au lendemain de la Révolution française

Stéphane Zékian

Zékian, Stéphane, « Patrimoine littéraire et concurrence mémorielle. Hypothèses sur les usages du passé au lendemain de la Révolution française », Revue d’histoire du XIXe siècle, 40, 2010, 11-25.

Résumé de l’article

Au tournant des XVIIIe et XIXe siècles, la référence au « siècle de Louis XIV » s’avère omniprésente dans l’espace public français. L’article s’attache aux ambiguïtés de cette consécration. En dépit d’une unanimité de façade sur la valeur des classiques, le « siècle de Louis XIV » représente, en effet, plus une pomme de discorde qu’un lieu de mémoire consensuel. Le conflit n’oppose cependant pas les classiques aux romantiques, mais bien deux versions incompatibles de la tradition classique. Au-delà de notre conception du classique, il y va de la définition même de la « littérature » au sortir du système des Belles-Lettres.

Lire la suite (Revues.org)