Accueil / Individus, familles, groupes / Écrivains et philosophes / Etudes modernes / Jean Meschinot, sa vie et ses œuvres, ses (...)

Jean Meschinot, sa vie et ses œuvres, ses satires contre Louis XI

Arthur de La Borderie

Arthur de la Borderie, "Jean Meschinot, sa vie et ses œuvres, ses satires contre Louis XI", dans Bibliothèque de l’Ecole des chartes, année 1895, volume 56, 3 parties.
1ère partie : pp. 99-140 ; 2e partie : pp. 274-317 ; 3e partie : pp. 601-338.

Extrait de l’article

Meschinot est aujourd’hui bien oublié, mais pendant tout un siècle il brilla, on peut le dire, au grand soleil de la gloire littéraire. Il eut plus d’éditions que Villon, environ une trentaine. Mentionné avec éloge par tous les critiques et tous les bibliographes du XVIe siècle, son nom a eu la rare fortune d’être en quelque sorte consacré et porté à la postérité par un vers pittoresque de Clément Marot, qui, dans son épigramme à Hugues Salel, énumérant les cités et les provinces d’où étaient venus les meilleurs poètes français, inscrit dans cette liste en lieu d’honneur la patrie de Meschinot : Nantes la Brette en Meschinot se bagne.

La vogue, on pourrait même dire la gloire de Meschinot ne fut définitivement emportée que par la révolution malherbienne, qui jeta aux gémonies toutes les vieilles illustrations poétiques de la France, en particulier tout le moyen âge.

1ère partie (Persée)

2e partie (Persée)

3e partie (Persée)