Accueil / Actualités et liens utiles / Parutions / Cultures et identités combattantes en Europe (...)

Cultures et identités combattantes en Europe de la guerre de Cent Ans à l’entre-deux guerres

Benjamin Deruelle, Arnaud Guinier (éd.)

Benjamin Deruelle, Arnaud Guinier (éd.), Cultures et identités combattantes en Europe de la guerre de Cent Ans à l’entre-deux guerres (La construction du militaire, vol. 2), Publications de la Sorbonne, 2017, ISBN 978-2-85944-997-1.

L’idée de l’existence d’un modèle occidental de la guerre qui serait né dans l’Antiquité a fait l’objet d’une importante diffusion au cours des dernières années. Prenant le contre-pied de cette position, cet ouvrage – deuxième parution autour d’un projet de recherche consacré à la construction du militaire – propose une étude nuancée et polychrome du soldat européen des Temps modernes. Des lices et champs de bataille de la fin du Moyen Âge aux tribunes de l’entre-deux-guerres, des affrontements de la Révolution aux tranchées de la Première Guerre mondiale, les auteurs dévoilent des cultures d’armes distinctes, des identités professionnelles plurielles et des sentiments d’appartenance contrastés, loin d’un modèle occidental intemporel. Cette diversité mise au jour invite à réfléchir au rôle du combat dans la construction des identités, des valeurs et des mémoires individuelles ; en retour, elle pose la question de leur influence sur les pratiques martiales, l’élaboration des règles guerrières et les interactions entre civils et militaires.

Les exemples concrets développés dans cet ouvrage permettent de saisir l’émergence et les transformations tant des cultures que des identités combattantes européennes, dont l’évolution est caractérisée par des tensions, des ruptures, mais aussi des lignes de force. Au gré de contextes politiques, sociaux et religieux changeants – de l’État à l’État-nation –, au contact de peuples et de cultures divers, se développe ainsi le soldat de l’Europe moderne.