Accueil / Actualités et liens utiles / Parutions / Art et société à Tours au début de la Renaissance

Art et société à Tours au début de la Renaissance

Marion Boudon-Machuel, Pascale Charron (éd.)

Art et société à Tours au début de la Renaissance, M. Boudon-Machuel, P. Charron (éd.), 256 p., 210 x 270 mm, 2016
ISBN : 978-2-503-56930-7
EUR 75,00

Qualifiée d’« ombilic du royaume » par l’humaniste florentin Francesco Florio, Tours est à partir de la décennie 1440 le lieu de séjour favori des rois de France et de la cour et, dès lors, l’une des villes les plus importantes du domaine royal. Dès la seconde moitié du siècle, elle s’impose comme l’un des grands foyers artistiques reconnue comme capitale du luxe autour des années 1500. C’est ce foyer que le colloque organisé en mai 2012 au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, et dont les actes sont publiés ici, a choisi d’étudier. Le regard des chercheurs s’est porté sur la cité elle-même à la fois comme lieu de naissance des œuvres et comme plaque tournante de la création artistique largement ouverte vers d’autres villes. Territoire investi par les commanditaires et les artistes tourangeaux ou étrangers, il fut un lieu d’échanges privilégiés entre ces différentes catégories d’acteurs pour une production touchant aux arts monumentaux (architecture, sculpture), aux arts précieux (broderie, orfèvrerie), aux arts de la couleur (enluminure, peinture) ou aux arts de la guerre.

Sommaire
Marion Boudon-Machuel & Pascale Charron — Art et société à Tours au début de la Renaissance

Les artistes et la ville
David Rivaud — Tours 1500, aspects topographiques
Jean-Luc Porhel — Aménagement et décor du premier hôtel de ville de Tours, autour de 1500
Alain Salamagne — Louis XI et l’architecture brique et pierre en Val de Loire
Xavier Pagazani — Les demeures aux champs des maires de Tours (1462-1528), lieux de délices du « jardin de France »
Jean-Marie Guillouët — Pour la micro-histoire d’un savoir-faire technique : le témoignage de l’enluminure tourangelle du XVe siècle

Commande royale, commandes de luxe
Pierre-Gilles Girault — Quelques artistes tourangeaux et leurs clients en quête d’identité : de Jean Fouquet au Maître de Claude de France (Éloi Tassart ?)
Mara Hofmann — Un chef-d’oeuvre de Jean Poyer peu connu : Les Heures Petau de la collection Weiller
Nicholas Herman — Bourdichon héraldiste
Alexandra Zvereva — Jehannet Clouet : étranger, peintre, officier royal, notable de Tours
Frédéric Tixier — Les arts somptuaires à Tours autour de 1500 : état de la question
Caroline Vrand — Reflets d’or et d’argent. Orfèvres et brodeurs tourangeaux au service de la cour royale vers 1500
Éric Reppel — Les armuriers à Tours de 1480 à 1520

Circulation des modèles et des artistes
Teresa D’Urso — La diffusion du style all’antica à Tours : de Jean Bourdichon au Maître de Claude de France
Pascale Charron — Un exemple de la circulation des modèles dans les ateliers d’enluminure tourangeaux au début du XVIe siècle : le manuscrit 2104 de la Bibliothèque Municipale de Tours
Évelyne Thomas — Le répertoire ornemental « Tours 1500 »
Jean Guillaume — L’architecture « antique » à Tours : premières expériences