Accueil / Histoire et fonction / Finances et gestion territoriale / Etudes modernes / Documents relatifs à Jacques de Beaune-Semblançay

Documents relatifs à Jacques de Beaune-Semblançay

Alfred Spont

Alfred Spont, " Documents relatifs à Jacques de Beaune-Semblançay", dans Bibliothèque de l’Ecole des chartes, année 1895, volume 56, n° 56, pp. 318-357.

Extrait de l’article

Jacques de Beaune, immortalisé par Marot, a excité de bonne heure la jalousie de ses contemporains. Le premier des documents qui suivent est un projet d’interrogatoire préparé en 1505 par les soins de l’amiral Graville pour être fait au financier en la Chambre des comptes. C’est au lendemain de la perte de Naples que les comptables ont été poursuivis et durement frappés (1504). Le maréchal de Gyé est tombé en disgrâce pour s’être prononcé contre l’union de la princesse Claude et de Charles de Luxembourg, héritier du trône de Castille ; mais Louis XII a compris sa faute, au printemps de 1505, et il protège secrètement le maréchal. La reine Anne va cacher son dépit en Bretagne, et l’amiral Graville, revenu aux affaires après quelques années d’effacement, met à profit l’absence de la reine pour intriguer en faveur de Gyé. Il travaille aussi à écarter ceux qui gênent son ambition personnelle et surtout les quatre généraux des finances, administrateurs suprêmes et sans appel du revenu public. Jacques de Beaune, favori de la reine, est particulièrement désigné à ses coups.

Voici le résumé des articles :
I. Depuis quand de Beaune est-il général, et quels dons a-t-il reçus de Charles VIII et d’Anne, outre ses gages ? (2 par.)
II. Acquits déguisés (2 par.).
III. Emprunts de 1495-1496 (5 par.).
IV. Les généraux ont fait office de comptables (3 par.).
V. Commissions extraordinaires données à leurs parents (4 par.).
VI. Ils ont reçu de l’argent des Tilles italiennes en 1494-1495 (2 par.).
VII. Ainsi que d’emprunts con¬tractés en France (1 par.). VIII. Ils se sont illégalement attribué des sommes inscrites au budget sous la rubrique de menus frais.

Le second document est le seul reste de l’enquête judiciaire qui a précédé la condamnation à mort de Semblançay (...)

Lire la suite (Persée)