Accueil / Histoire et fonction / Patronage et faveur / Etudes modernes / Louis XIV et l’aristocratie : coup de majesté (...)

Louis XIV et l’aristocratie : coup de majesté ou retour à la tradition ?

Katia Béguin

Katia Béguin, "Louis XIV et l’aristocratie : coup de majesté ou retour à la tradition ?", dans Histoire, économie & société, année 2000, volume 19, numéro 4, pp. 497 - 512.

Résumé de l’article

La prise du pouvoir de Louis XIV, en 1661, est habituellement considérée comme le prélude à la mise au pas de l’aristocratie. En fait, le règne a largement restauré une stabilité perdue par les grandes ramilles pendant l’administration de Richelieu et de Mazarin. Louis XIV s’est montré soucieux de réguler la distribution des gouvernements de provinces et des offices de la Couronne. Il a ainsi consolidé, et non anéanti, la domination sociale et la prééminence politique de la haute noblesse. C’est en ce sens que 1661 inaugure véritablement une rupture et le début de relations pacifiées qui expliquent la disparition des soulèvements aristocratiques importants.

Lire la suite (Persée)