Accueil / Individus, familles, groupes / Groupes sociaux / Etudes modernes / Hypergamie féminine et population saint-simonienne

Hypergamie féminine et population saint-simonienne

Emmanuel Le Roy Ladurie

Emmanuel Le Roy Ladurie, "Hypergamie féminine et population saint-simonienne ", dans Annales, année 1991, volume 46, numéro 1, pp. 133-150.

Extrait de l’article

Les Mémoires de Saint-Simon, copieusement commentés par Boislisle, mettent en scène une dizaine de milliers de personnages ; ceux-ci appartiennent, sauf rare exception plébéienne, à l’élite française, voire européenne. Ils sont nés, pour quelques-uns d’entre eux, au XVIe siècle, et, pour le plus grand nombre, au XVIIe siècle ou dans les trois premières décennies du XVIIIe. Cette population saint-simonienne peut être « mesurée » d’un point de vue démographique. Le présent article a pour but de donner un aperçu du système des mariages qui régit les échanges interpersonnels et interfamiliaux au sein de l’élite curiale du grand siècle, quelque peu élargie en la circonstance.

Lire la suite (Persée)