Accueil / Art et culture / Architecture, jardins et urbanisme / Etudes modernes / Versailles et l’architecture urbaine au XVIIe (...)

Versailles et l’architecture urbaine au XVIIe siècle

Pierre Francastel

Pierre Francastel, " Versailles et l’architecture urbaine au XVIIe siècle", dans Annales, année 1955, volume 10, numéro 4, pp. 465 - 479.

Extrait de l’article

Bien que le prestige de Versailles soit actuellement au plus haut point, les études relatives à son histoire n’ont pas fait de progrès substantiel depuis de longues années. La publication de documents, tirés principalement des archives suédoises, nous a apporté, depuis trente ans, la solution de quelques difficultés et des précisions d’ordre chronologique importantes, mais on se meut toujours dans le cadre déterminé par les admirables travaux de Pierre de Nolhac au début de ce siècle. Ce n’est certes pas manquer à sa mémoire que de le constater et de souhaiter en même temps que, suivant son exemple, un nouveau pas soit fait pour interpréter plus complètement une œuvre dont il a été le premier à comprendre la signification véritablement exemplaire.

Cherchant, il y a vingt cinq ans, à préciser moi-même la signification de la sculpture de Versailles, je m’étais trouvé amené à entreprendre une étude sur les sources du style français du XVIIe siècle, acceptant ainsi au départ cette idée que Versailles était, suivant l’expression si frappante de Pierre de Nolhac, le « miroir du Grand Siècle ». Et la thèse finale suivant laquelle le milieu versaillais, loin de se présenter comme une unité, révélait des conflits de doctrine, une évolution mettant en cause à plusieurs reprises les principes mêmes de l’art, n’avait pas été sans soulever alors des réserves de divers côtés.

Lire la suite (Persée)