Accueil / Individus, familles, groupes / Nobles et Tiers Etat / Etudes modernes / Le destinataire des Heures "Vie à mon désir" : (...)

Le destinataire des Heures "Vie à mon désir" : Simon de Varie

François Avril

François Avril, "Le destinataire des Heures ’Vie à mon désir’ : Simon de Varie", dans Revue de l’Art, année 1985, volume 67, numéro 1, pp. 33 - 44.

Extrait de l’article

L’heureuse découverte par Jim Marrow du troisième élément manquant du livre d’heures aux devises Vie à mon désir et Plus que jamais, qui n’était connu jusqu’alors que par les deux fragments de la Bibliothèque royale de La Haye, et la révélation à cette occasion de quatre miniatures inédites de Fouquet (fig. 1-4), ont relancé les recherches restées jusqu’ici infructueuses sur l’identité du destinataire de ce manuscrit, et ceci avec d’autant plus de force que trois des miniatures de Fouquet nouvellement retrouvées, deux pages héraldiques et un portrait, se rapportent de façon insistante à la personnalité de ce destinataire.

Les éléments d’identification fournis par ces peintures, éléments qui concordent avec ceux qui apparaissent dans les pages non enluminées par Fouquet dans le manuscrit, sont multiples. Il y a tout d’abord l’extraordinaire portrait du f° 2, portrait qui nous renseigne de façon apparemment très précise sur le milieu social auquel appartenait le modèle : on y voit, agenouillé en prière devant la Vierge figurée sur le feuillet opposé, un homme d’aspect encore jeune (une trentaine d’année tout au plus), vêtu d’une armure partiellement recouverte d’une cotte à ses armes, portant une épée à la ceinture, deux gantelets de fer reposant à côté de lui sur le sol (fig. 3). Tout semble indiquer dans ce portrait martial que nous avons affaire à quelque jeune capitaine s’étant illustré dans les campagnes encore toutes récentes (nous sommes autour de 1455) menées par Charles VII contre les Anglais. Nous verrons plus loin qu’il n’en était rien.

Lire la suite (Persée)