Accueil / Histoire et fonction / Finances et gestion territoriale / Etudes modernes / Introduction aux finances et à la fiscalité de (...)

Introduction aux finances et à la fiscalité de Philippe le Bon dans les années 1420

Takemi Kanao

Takemi Kanao, "Introduction aux finances et à la fiscalité de Philippe le Bon dans les années 1420", dans Bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre, année 2004, numéro 8.

Extrait de l’article

Dès les origines, Philippe le Bon cherche à développer sa domination dans les Pays-Bas. Cette intention ne change pas pendant toute la durée de son règne. Un tel basculement politico-diplomatique s’est accompagné d’une modification sensible de l’administration de sa principauté : l’importance relative du duché et du comté de Bourgogne diminue par rapport aux pays septentrionaux. Philippe gère les pays du Nord, mais ne dirige pas lui-même le gouvernement des pays méridionaux. D’ailleurs, il visite très rarement la Bourgogne. Assurée de son autonomie, elle est bien gouvernée sans contrainte directe du duc et sa contribution financière est continue et régulière. La Bourgogne demeure une source abondante et stable de financement en cas de nécessité. Si des ressources financières importantes assurées par l’activité économique sont la condition indispensable du pouvoir, il est préférable d’analyser la fiscalité de la Bourgogne à celle des pays du Nord, situés au cœur des conflits, pour connaître l’état ordinaire des finances de Philippe le Bon. C’est l’objectif que nous nous sommes fixé pour compléter nos recherches sur la Bourgogne des années 1420. Toutefois, comme cette époque est marquée par une violente fluctuation de la monnaie, nous avons établi une méthode particulière pour convertir et unifier plusieurs monnaies de compte selon la manipulation des receveurs de l’époque.

Lire la suite (revues.org)