Accueil / Histoire et fonction / Maisons, services et charges / Etudes modernes / Le système palatial franc : genèse et fonctionnement

Le système palatial franc : genèse et fonctionnement dans le nord-ouest du regnum

Josiane Barbier

Josiane Barbier, "Le système palatial franc : genèse et fonctionnement dans le nord-ouest du regnum", dans Bibliothèque de l’Ecole des chartes, année 1990, volume 148, numéro 148-2, pp. 245-299.

Extrait de l’article

L’intérêt des historiens pour les expressions symboliques de la royauté franque : regalia, cérémonies, monuments, pour s’en tenir à leurs manifestations concrètes, a mis en évidence une riche thématique, nourrie d’éléments d’inspiration antique ou byzantine. Les souvenirs de l’Antiquité étaient à ce point présents dans les architectures palatiales carolingiennes et dans leurs décors que l’on a pu parler de « palais passéistes ».

Reprises et transformations de thèmes anciens illustrent une continuité esthétique et idéologique ; elles expriment aussi une aspiration à renouveler des modes de pouvoir séculaires, biblique comme impérial. Le discours ainsi proposé rejoint les spéculations contemporaines sur le pouvoir royal, en faisant de la tradition et de sa pérennisation une composante majeure de la royauté franque.

Cette dimension n’est rappelée que pour en évoquer les effets dans un registre moins théorique : l’emprise de la tradition se traduisit en effet dans l’espace, par l’exaltation durable de certains lieux, basiliques conservant des reliques vénérées par une suite de dynasties (Saint-Martin, Saint-Médard, Saint-Denis) ou localités ressenties comme emblèmes d’un ordre politique (Paris, Aix-la-Chapelle).

Lire la suite (Persée)