Accueil / Art et culture / Peinture et arts graphiques / Etudes modernes / Boulbène, Ripa, Richeome

Boulbène, Ripa, Richeome

Jean-Claude Boyer

Jean-Claude Boyer, "Boulbène, Ripa, Richeome", dans Revue de l’Art, année 1991, n° 1, pp. 42-50.

Extrait de l’article

Le musée des Augustins de Toulouse conserve, en assez médiocre état, une grande toile cintrée dont on reconnaît au premier coup d’œil qu’elle représente une allégorie. Trois personnages grandeur nature, figurés en pied et munis d’attributs, sont installés dans un cadre d’architecture, devant une arche monumentale où l’on remarque, insérées ça et là comme des inscriptions antiques, quelques phrases latines ou grecques (fig. 1).

L’état actuel du tableau empêche qu’on dé­chiffre complètement ces dernières. Mais on peut au moins distinguer, à gauche le mot pronom, qui signifie prévoyance — il est aujourd’hui un peu effacé mais fut relevé dans un ancien catalogue du musée — et à droite le verbe tekmairei, qu’on peut traduire par « symbolise » ou « désigne » et qui semble s’appliquer au geste de la figure la plus proche.

Lire la suite (Persée)