Accueil / Histoire et fonction / Patronage et faveur / Etudes modernes / L’amiral Claude d’Annebault (ca. 1495-1552) : (...)

L’amiral Claude d’Annebault (ca. 1495-1552) : faveur du roi et gouvernement du royaume au milieu du XVIe siècle

François Nawrocki

Thèse soutenue en 2002 à l’école des Chartes.
Un exemplaire peut être consulté aux Archives Nationales ; pour les démarches administratives, voir la réglementation pour la consultation des thèses de l’école des Chartes.

Extrait du résumé

Claude d’Annebault fut le dernier “ grand favori ” de François Ier. De 1543 à 1547, le roi lui confia la responsabilité et la direction de toutes les affaires de l’État. L’amiral fut donc le plus grand personnage du royaume après son prince, et pourtant, il demeure mal connu, comme enveloppé par les ténèbres historiographiques qui pèsent sur la fin du règne du roi-chevalier. En effet, il est patent que la dernière décennie, moins fastueuse et peut-être moins bien documentée que les premières, n’a été que peu étudiée et souffre d’une dévalorisation systématique nourrie d’ambiguïtés et d’a priori. Cette période est souvent décrite comme le déclin d’un souverain devenu malade et impotent, dominé par une maîtresse autoritaire et capable d’imposer ses créatures au conseil ; parmi ces prétendus hommes de paille, Claude d’Annebault incarne la probité, mais aussi la plus parfaite incompétence.

Cette vision caricaturale, vieille de plusieurs siècles, doit être remise en question. Il faut d’abord reconsidérer la faveur royale non plus comme un vice néfaste et délétère, mais comme un véritable système politique structurant. Le déroulement de la carrière de l’amiral permet de redéfinir et d’illustrer les problématiques de la faveur, à tous les niveaux du système. L’étude de ce personnage offre aussi l’opportunité de mettre à jour les mécanismes du conseil du roi et du gouvernement du royaume, et de faire revivre la cour oubliée des dernières années du règne de François Ier. Pour ne pas abstraire ces réflexions et ces problématiques de leur contexte, il a semblé pertinent de les insérer dans la trame chronologique de la vie de Claude d’Annebault....

Lire la suite (site de l’Ecole des Chartes)