Accueil / Histoire et fonction / Politique, guerre et justice / Etudes modernes / Le mariage de Renée de France avec Hercule (...)

Le mariage de Renée de France avec Hercule d’Esté : une inutile mesalliance. 28 juin 1528

Gabriel Braun

Gabriel Braun, "Le mariage de Renée de France avec Hercule d’Esté : une inutile mesalliance. 28 juin 1528", dans Histoire, économie & société, 1988, n° 2, pp. 147-168.

Lire la suite

Renée de France, seconde fille de Louis XII et d’Anne de Bretagne, a, comme tous les princes et princesses du temps, fait l’objet de négociations matrimoniales dès son plus jeune âge. Celles-ci étaient destinées à servir de gage de sincérité et de durée à des accords diplomatiques.

Très tôt après sa naissance, qui a lieu le 25 octobre 1510, l’Empereur Maximilien envisage l’union de son petit-fils Charles avec elle. De son côté Louis XII, dans son désir de favoriser son neveu Gaston de Foix, lui aurait promis Renée avec comme dot les droits dont Louis XII a hérité sur Naples. Bien d’autres projets d’union sont échafaudés, certains ne dépassent pas la phase exploratoire, trois aboutissent à de véritables traités. Chacun des trois reflète un aspect des relations de François Ier avec Charles Quint. Le troisième aboutira au mariage de Renée de France.

Lire la suite (Persée)