Accueil / Individus, familles, groupes / Nobles et Tiers Etat / Etudes modernes / Corrections et additions à la correspondance (...)

Corrections et additions à la correspondance imprimée de Mme de Sévigné d’après les manuscrits autographes de Bussy-Rabutin

Ludovic Lalanne

Ludovic Lalanne. Corrections et additions à la correspondance imprimée de Mme de Sévigné d’après les manuscrits autographes de Bussy-Rabutin., Bibliothèque de l’École des chartes, 1853, n° 1, pp. 148-163.

Extrait de l’article

Les premières lettres de madame de Sévigné qui furent données au public parurent en 1696, l’année même de sa mort, dans les Mémoires de son cousin, le comte de Bussy-Rabutin, à qui elles étaient adressées. D’autres encore, et en grand nombre, furent plus tard éditées avec la Correspondance de ce dernier et les Suppléments à ses Mémoires.

Ces lettres, si souvent réimprimées, n’ont point été, dès l’origine, publiées d’après les originaux qui semblent avoir été détruits de bonne heure. Bussy, pendant les loisirs forcés de sa longue disgrâce, poussé sans doute par cette vanité qui fut le mobile de toutes les actions de sa vie, chercha à préserver de l’oubli la correspondance que, dans son exil, il avait entretenue avec les personnages les plus marquants de son époque. Il en fit lui-même et en fit faire plusieurs copies que les premiers éditeurs eurent à leur disposition. Mais ceux-ci s’en servirent avec tant de négligence, que, de la partie de cette correspondance où madame de Sévigné joue le principal rôle, on n’a guère possédé qu’un texte tronqué et défiguré jusqu’au moment où M. Monmerqué donna, des lettres de l’illustre marquise, une édition qui a fait oublier toutes les autres.

Lire la suite (Persée)