Accueil / Art et culture / Arts décoratifs / Etudes modernes / La science des Médailles antiques sous le (...)

La science des Médailles antiques sous le règne de Louis XIV

Marie Veillon

Marie Veillon, "La science des Médailles antiques sous le règne de Louis XIV", dans Revue Numismatique, année 1997, volume 6, numéro 152, pp. 359-377.

Extrait de l’article

Le mot médaille s’applique tant à la monnaie antique qu’à la médaille moderne. Les médailles antiques sont conçues comme des monuments commémoratifs et non comme des moyens d’échange. La discipline qu’elles génèrent, la science des médailles, introduit à l’histoire. L’étude de cette discipline passe par les cabinets, les sociétés savantes et l’édition. Le Cabinet du roi par son ampleur retient l’attention. Il permet d’exposer par-delà l’instruction du monarque les moyens mis en œuvre pour la conservation et la valorisation du fonds et de dégager par les stratégies d’acquisition, par les modalités de classement, l’intérêt historique assigné à l’ensemble. Les assemblées savantes, cercles informels d’amateurs et d’antiquaires au XVIIe siècle, institution académique au XVIIIe siècle, témoignent, du moins au XVIIe siècle, du succès de la discipline mise au service de l’histoire romaine et de son illustration. L’édition atteste de la recherche érudite : les médailles sont des ornements de l’histoire. Elles donnent à voir ce que l’histoire rapporte, laquelle leur fournit son explication. Elles sont aussi preuves de l’histoire. Elles corrigent, rectifient les textes anciens et éventuellement suppléent au silence des historiens.

Lire la suite (Persée)