Accueil / Art et culture / Arts décoratifs / Etudes modernes / Jean Dorat et les jetons des derniers (...)

Jean Dorat et les jetons des derniers Valois

Vladimir Ju?en

Vladimίr Juřen, "Jean Dorat et les jetons des derniers Valois", dans Revue Numismatique, année 1979, volume 6, numéro 21, pp. 194-210.

Extrait de l’article

L’humaniste et poète de la Pléiade Jean Dorât, « petit homme de stature et de mine mais grand d’esprit » selon le mot d’un contemporain, est né en 1508, probablement à Limoges, descendant par son père d’une vieille noblesse limousine. A l’exception d’une période d’études à Paris et d’un nouveau séjour à Limoges en 1538, rien n’est connu sur sa jeunesse jusqu’au début des années 1540. De retour dans la capitale, il entre chez le diplomate et humaniste Lazare de Baïf en qualité de précepteur de son fils Jean-Antoine et de son ancien secrétaire Pierre de Ronsard, futures étoiles de la Pléiade, qui doivent à leur maître et confrère une solide culture classique.

Lire la suite (Persée)