Cour de France.fr  /  Art et culture  /  Architecture, jardins et urbanisme Vous et Cour de France.fr À propos

Genèse de la théorie des ordres : Philandrier et Serlio

Lemerle, Frédérique

 

Frédérique Lemerle, "Genèse de la théorie des ordres : Philandrier et Serlio", dans Revue de l’Art, 1994, n° 1, pp. 33-41.

Extrait de l’article

Dans un article capital sur la ge­nèse des ordres d’architecture à la Renaissance, Christof Thoenes sou­ligne le rôle éminent joué par Serlio et par Vignole dans l’élaboration et la maîtrise du système. Serlio, s’il n’invente pas à proprement parler les cinq ordres - Hubertus Günther a récemment précisé la généalogie des formes serliennes — est le premier théoricien à les décrire et à tenter d’établir une règle générale pour cha­cun d’eux dans le Quarto Libro (Regole gênerait di architetturà) qu’il publie à Venise en 1537.

Vignole, vingt-cinq années plus tard, affine la théorie en donnant dans son traité la première « Règle » des ordres uni­versellement applicable (Regola délie cinque ordini d’architettura). L’in­fluence de cet ouvrage fut, on le sait, considérable. Il n’en faut pas pour autant en attribuer toute la gloire à Vignole : car la première « règle » des cinq ordres est en réalité due à un personnage qu’il fréquenta dans sa jeunesse, à l’Accademia della Virtù : l’humaniste français Guillaume Phi­landrier.

Lire la suite (Persée)