Accueil / À propos

À propos

Cour de France.fr est une association loi 1901 à but non lucratif d’intérêt général qui a pour objectif d’initier et de soutenir la recherche sur la cour de France, de ses origines au XIXe siècle, en prenant en compte tous les aspects du monde curial ainsi que les nombreuses relations que cette cour entretenait avec la société française et les puissances étrangères.
Dans cette perspective, la cour n’est pas considérée comme un monde clos, mais comme un lieu de convergence. Elle constitue un observatoire privilégié pour les faits et courants qui relèvent de l’histoire politique, artistique, sociale, culturelle et scientifique de la France et de l’Europe. La cour de France était en outre un lieu central pour le développement de concepts et de structures politiques et sociales.

Son rayonnement au niveau européen explique le grand nombre d’études qui lui ont été consacrées non seulement en France, mais aussi à l’étranger. Depuis quelques années, on assiste en France au développement d’une approche interdisciplinaire et internationale. Les échanges entre chercheurs/chercheuses de différentes disciplines et nationalités a fait des progrès notables et se révèlent être une condition sine qua non pour aborder et traiter le sujet.
Les travaux récents sur la cour puisent leur force et originalité dans cette ouverture thématique, chronologique et conceptuelle. Mais ce champ d’études particulièrement fécond et dynamique ne dispose en France d’aucune structure fédératrice comme la Residenzenkommission en Allemagne ou la Society for Court Studies en Angleterre.

Le projet Cour de France.fr est né de ce constat et souhaite présenter la richesse et l’intérêt de la recherche sur la cour et inciter les étudiants et chercheurs à franchir les limites entre les disciplines, les périodes et les langues qui présentent un obstacle à son étude.

Dans un paysage universitaire et scientifique en mutation depuis le passage aux compétences élargies et la mise en œuvre de la LRU qui a eu pour résultat une concurrence accrue entre équipes de recherches et laboratoires, une généralisation des pratiques d’évaluation par les agences françaises et européennes et une recherche de plus en plus souvent financée sur projets (dont les thèmes ne sont pas fixés par les chercheurs eux-mêmes), l’association procure un espace de réflexion et d’action qui réunit ses chercheurs autour de thématiques et d’objets librement choisis, dans un esprit collégial et propice à l’émergence de thématiques nouvelles.

Cour de France.fr est un projet indépendant, fondé en 2007 par Caroline zum Kolk, historienne, devenu association à but non lucratif (loi 1901) en 2012.

Moyens de mise en œuvre

L’association réalise ces objectifs en mettant à disposition de la recherche un site servant d’une part d’espace de publication pour des documents, études et ressources scientifiques (ISSN 2259-1753), d’autre part de portail thématique qui donne accès à plus de 2000 articles et ressources publiés sur des sites tiers, disponibles en version intégrale et gratuitement.
L’association s’investit en outre dans l’organisation de manifestations scientifiques et projets de recherche. Ses membres soutiennent des doctorants et des post-doctorants dans leurs recherches.
Une lettre d’information mensuelle informe des publications sur le site et des actualités du domaine de recherche (publications, manifestations scientifiques, annonces diverses). Une page Facebook annonces les réalisations des membres de l’association.

Espace de publication

Depuis son lancement en avril 2007 paraît une publication par mois en moyenne (voir la liste des publications) dont une bonne partie de textes inédits. À côté des études scientifiques (articles inédits ou reédités, interventions, essais) on trouve des sources transcrites (lettres, inventaires, itinéraires, documents comptables) ainsi que des bases de données.
Toutes les propositions de publication sont soumises à l’avis d’un comité de lecture constitué de chercheurs spécialistes du domaine.
Chaque texte publié sur le site obtient une adresse électronique stable pour pouvoir être cité dans des travaux scientifiques. Il est protégé par les mêmes droits d’auteur que les éditions papier.

Portail thématique

L’Internet est devenu une bibliothèque en ligne qui met à disposition un nombre pléthorique d’ouvrages numérisés, d’articles et de documents historiques. Cour de France.fr donne accès à ces ressources en intégrant des liens vers des articles, livres et outils scientifiques qui se trouvent sur des sites tiers.
Le site joue ainsi un rôle de portail, permettant aux chercheurs de prendre connaissance des richesses existantes en ligne et d’y accéder sans passer par des recherches fastidieuses. Il guide les étudiants en proposant un contenu dont le caractère scientifique a été vérifié.

Projets de recherche

Cour de France.fr accueille des projets de recherche menés par des chercheurs qui travaillent sur une même question tout en restant ouvert à des propositions de collaboration de chercheurs externes. Pour plus de détails voir la présentation des projets de recherche.

Manifestations scientifiques
L’association organise des journées d’études et colloques. Pour plus de détails, voir la rubrique relative aux colloques

Le site

En moyenne 100 000 personnes visitent chaque année le site de Cour de France.fr (270 par jour). La part de visiteurs étrangers (35 %) peut être considérée comme exceptionnelle pour un site traitant d’un sujet de l’histoire de France.
La liste des abonnés à la lettre d’information (plus de 500 personnes) permet de cerner le profil des utilisateurs du site. On trouve parmi les institutions d’origine des visiteurs français :

  • les universités françaises ;
  • les archives nationales et départementales ;
  • des châteaux et des musées nationaux ainsi que l’École du Louvre et l’Institut National du Patrimoine ;
  • EPHE, EHESS, INHA, École des Chartes, Collège de France, ENS,...

Les institutions d’origine étrangères (sélection) :

  • Allemagne : universités de Berlin (FU et Humboldt), Giessen, Frankfurt a. M., Marburg, Freiburg i. Breisgau, Heidelberg, Münster
  • Autriche : Österreichische Akademie der Kulturwissenschaften (Hofburg-Projekt) et Université de Vienne
  • Belgique : Archives de l’État, Commission royale des monuments, universités de Louvain et de Liège
  • Espagne : universités de Barcelone, Saragosse et Séville
  • Grèce : université d’Athènes
  • Italie : universités de Florence, Padoue et Rome
  • Royaume-Uni : Saint Mary’s University College (Londres), universités de Birmingham, Durham, Kent, London et Manchester
  • Pays-Bas : université libre d’Amsterdam
  • Pologne : universités de Poznan et Varsovie
  • USA : universités de Berkeley, Binghamton, Chicago, Duke, Harvard, Rutgers, Sacramento
  • Universités de Buenos Aires (Argentine), Dschang (Cameroun), Haïfa (Israël), Moncton (Canada), Saint-Petersbourg (Russie), Sousse (Tunisie)...