Hauptseite / Aktuelles und Websites / Veranstaltungen / Tagungen und Workshops / 18-19 nov. 2021, Louvain : Mariages faillis (...)

18-19 nov. 2021, Louvain : Mariages faillis (Moyen Âge, première modernité)

Présentation

Considérer la mécanique du mariage dans ses ratés permet d’appréhender toute la complexité des choix et des revirements qui président à l’union d’un homme et d’une femme rien moins qu’ordinaires. Deux cas de figure sont à prendre en considération :

Les projets échoués. Les enjeux que représente le choix d’un conjoint sont considérables dans les milieux princiers : équilibres au sein du royaume ou de la principauté, alliance extérieure – offensive, défensive, pacificatrice –, préparation de la succession… C’est pourquoi une quantité croissante d’acteurs intervient dans le processus. Tractations à différents niveaux, déplacements, représentations, échange des portraits, montée des enchères, comparaisons au sein du « marché » matrimonial, questions de la dot et du douaire, rencontres ou heurts des protocoles, attitudes des maisons respectives constituent autant de pierres d’achoppement sur le chemin difficile de la contractualité matrimoniale.

Les mariages brisés. Un arsenal juridique existe, qui permet la séparation d’un couple mal assorti ou devenu inopportun : si les prétextes de consanguinité ou de stérilité ont été fréquemment invoqués, ils n’épuisent pas la gamme des situations de tension amenant à l’échec du mariage. Des variantes existent, qui concernent la sexualité ou la sphère privée, mais peuvent aussi prendre une dimension plus collective ou ressortir de l’ambiance à la cour. Là encore, les notions anachroniques de public ou de privé doivent être reconsidérées, tant le sentiment intime, voire le caprice, peut se mêler à des préoccupations de l’ordre de la raison d’État.

Programme :

18 novembre 2021

9h : Accueil

9h30 : Gilles Lecuppre (UCLouvain) et Eva Pibiri (Université de Lausanne) : Introduction

10h : Caroline Avignon (Université d’Anges) : Échecs subis, échecs concertés, au regard du droit canonique médiéval et de sa mise en oeuvre juridictionnelle (12e-15e s.) : approches typologiques

10h45 : Pause-café

1ère session : Projets inaboutis

11h : Gilles Lecuppre (UCLouvain) : Les mariages imaginées - et empêchés - des comtes et comtesses de Flandre (13e-14e s.)

11h45 : Eva Pibiri (Université de Lausanne) : Mobiles et conséquences : projets matrimoniaux avortés à la cour de Savoie au XVe s.

12h30 Buffet

14h Jean-Marie Cauchies (Université Saint-Louis-Bruxelles) : Charles de Habsbourg et Claude de France (1500/1505) : à la poursuite d’un mariage introuvable...

14h45 Clara Kalogerakis (Université de Lille/Université de Castilla-La Mancha) : Henry VII d’Angleterre et deux veuves : Marguerite d’Autriche et Jeanne de Castille, vers 1506-1507

15h30 Julie Özcan (EHESS) : Les enfants d’Henry VIII Tudor ou les mariages impossibles

16h15 Fin de la 1ère journée, pause-café

Vendredi 19 novembre 2021

2ème session : Unions brisées

9h30 Béatrice Del Bo (Université de Milan) : Soeurs "en échec" ? Les dames Visconti et leur cousin Galeazzo, premier duc de Milan

10h15 Louise Gay ’Université Paris 13) : Guerre conjugale : l’exemple du "criminel divorce" de Robert II et Rozala-Suzanne d’Italie

11h Pause-café

11H15 Éric Bousmar ’Université Saint-Louis-Bruxelles) : Du mariage à la guerre entre époux. Le cas de Jacqueline de Bavière et de Jean IV de Brabant

12h Ana Maria S. A. Rodrigues (Université de Lisbonne) : Deux mariages ratés, deux reines humiliées : Jeanne de Castille (n. 1462- m. 1530) et sa mère Jeanne de Portugal (n. 1439- m. 1475)

12h45 Fin du colloque, buffet

Lieu : UCLouvain, Auditoire More 56

Sous la direction Gilles Lecuppre (UCLouvain) et d’Eva Pibiri (Université de Lausanne)

Informations : gilles.lecuppre chez uclouvain.be - eva.pibiri chez unil.ch