Accueil / Actualités et liens utiles / Événements / Colloques et journées d’études / 3-6 déc. 2019, Orléans : Une autre Renaissance (...)

3-6 déc. 2019, Orléans : Une autre Renaissance en Centre - Val de Loire (1480-1650)

Le colloque international « Une autre Renaissance en Centre - Val de Loire (1480-1650) » se tiendra du 3-6 décembre 2019 à l’Université d’Orléans.

2019 marque le cinquième centenaire de la mort de Léonard de Vinci au château du Clos Lucé à Amboise et du lancement de la construction du château de Chambord. De nombreuses manifestations se dérouleront tout au long de l’année 2019 dans la Région Val de Loire pour faire mémoire de cette Renaissance française qui s’épanouit de façon privilégiée dans la vallée de la Loire, aujourd’hui classée au patrimoine mondial de l’humanité.

S’inscrivant dans cette dynamique, ce colloque international a pour ambition de mettre en lumière « Une autre Renaissance en Centre-Val de Loire (1480-1650) ». A l’ombre de la figure majeure de Léonard de Vinci et des emblématiques châteaux de la Loire, il s’agira de revisiter les pratiques politiques, culturelles et artistiques dans l’ensemble de cette Région selon les problématiques actuelles de la recherche sur la France de la Renaissance conduites en histoire, en littérature, en histoire du droit et en histoire de l’art.

La réflexion s’organisera autour de quatre axes :

1 - L’étude du rôle dirigeant de plusieurs princesses et reines de France dans ces duchés tout au long de la Renaissance.
En effet, au cours de la première modernité, ces duchés et quelques comtés dont les territoires correspondent à l’actuelle Région Centre - Val de Loire, eurent à leur tête une série assez exceptionnelle de femmes qui, filles, veuves, mères ou sœurs de rois de France, influencèrent la vie politique, culturelle et religieuse de la région. En effet se succédèrent à la tête du duché de Berry, entre 1498 et 1601 Jeanne de France, Marguerite de Navarre, Marguerite de Valois, Élisabeth d’Autriche et Louise de Lorraine. De son côté, Anne de Beaujeu est comtesse de Gien entre 1481 et 1522 tandis que Renée de France († 1574), duchesse de Ferrare, est comtesse (1510) puis duchesse de Chartres (1528) et dame de Montargis (1528). Louise de Savoie, Éléonore de Habsbourg et Marie Stuart sont duchesses de Touraine entre 1525 et 1560. Enfin, Catherine de Médicis est, elle-même, duchesse d’Orléans de 1566 à sa mort en 1589. Les divers aspects de leur action politique, culturelle, religieuse ou sociale dans le cadre de leurs duchés ou comtés seront pris en compte.

2 - Une nouvelle compréhension des guerres et des paix de religion (1562-1598), dans une région qui fut un enjeu important de la lutte d’influence entre protestants et catholiques.
Les territoires de l’actuelle région Centre-Val de Loire ont vu naître des communautés protestantes importantes et ont été le théâtre de plusieurs épisodes importants des guerres et paix de religion comme les sièges d’Orléans (1562) et de Chartres (1568), la Saint-Barthélemy à Orléans (1572), le siège de Sancerre (1572-1573) ou le sacre de Henri IV à Chartres (1594). Il s’agit là de quelques jalons d’une histoire qui reste à préciser en relation avec le renouveau des travaux sur les affrontements religieux mais aussi sur la Ligue.

3 - L’analyse de la circulation des idées, des textes, des savoirs et des techniques
Les liens tissés avec le pouvoir royal ainsi que la présence de deux pôles universitaires de renommée nationale et internationale, que sont les universités de Bourges et d’Orléans, ont permis à la région de jouer un rôle privilégié dans les échanges culturels et les innovations techniques qui ont marqué l’Europe de la Renaissance. Il s’agira d’analyser comment les débats et les controverses qui agitaient l’Europe du XVIe s. trouvèrent un écho et des développements dans la région.

4 - Une nouvelle approche de la Renaissance artistique dans ces territoires
A l’ombre des chantiers des grands châteaux de la vallée de la Loire, la région a connu à la Renaissance une effervescence artistique remarquable tant dans ses principales villes que dans ses campagnes. Nobles, clercs et bourgeois y réaménagent leurs résidences ou s’en font construire de nouvelles au goût du jour. La mise en lumière des divers aspects de ce patrimoine permettra d’évoquer les influences plurielles qui façonnèrent un nouveau paysage urbain et marquèrent l’espace rural.

Contact : Christian Renoux (christian.renoux chez univ-orleans.fr chez univ-orleans.fr>)

Conseil scientifique : Didier BOISSON (université d’Angers), Stéphan GEONGET (université de Tours), Mark GREENGRASS (université de Sheffield), Jean-Marie LE GALL (université de Paris I), Corinne LEVELEUX (université d’Orléans)

Comité d’organisation : Catherine LANOE (université d’Orléans), Nicolas LOMBART (université d’Orléans), Christian RENOUX (université d’Orléans), Gaël RIDEAU (université d’Orléans)