Accueil / Actualités et liens utiles / Événements / Expositions / 18 mai-1er sept. 2019, Blois : Enfants de la (...)

18 mai-1er sept. 2019, Blois : Enfants de la Renaissance

Nourrie de la richesse des différentes sagas familiales du château royal de Blois, l’exposition "Enfants de la Renaissance" mêle intimement l’histoire du château et l’évolution de l’éducation depuis le Moyen Âge, aborde les us et coutumes de la fin du XVe au début du XVIIe siècle mais aussi le devoir de maternité des princesses ou encore la stérilité des rois et reines.

Scindée en trois temps forts, l’exposition "Enfants de la Renaissance" présente dans sa première partie, "Naissance et petite enfance" les épreuves de la grossesse et de l’accouchement, ou encore le personnage, essentiel, de la nourrice.
La seconde partie, "L’univers enfantin" s’attache aux objets du quotidien (jouets, vêtements et mobilier) ainsi qu’au renouveau de l’image : la figure enfantine et son portrait font leur entrée introduisant son individualisation dans la société et sa distinction progressive avec le monde adulte.
La troisième partie, "Grandir à la cour", traite du quotidien des enfants de la famille royale. Naître à la cour de France signifie grandir loin de ses parents. Du personnel aux résidences privilégiées en passant par la fréquence des rencontres ou l’éducation militaire, la troisième partie de l’exposition met en exergue l’enfance et le quotidien des dauphins ou futurs princes et princesses.

Elisabeth Latrémolière, conservatrice en chef du Château royal de Blois, assure le commissariat général, le commissariat scientifique étant dirigé par Caroline zum Kolk (historienne, Institut d’études avancées de Paris / Cour-de-France.fr), Fabienne Ravoire (ingénieure chargée de recherche à l’Inrap) et Maxence Hermant (conservateur, Bibliothèque nationale de France).
L’exposition « Enfants de la Renaissance » est la première exposition consacrée à ce sujet pour cette période, une thématique jusque-là surtout étudiée pour le Moyen-Âge et le XVIIe siècle. Elle a nécessité de nombreuses recherches dans différentes collections muséales et archéologiques et s’appuie sur celles menées en particulier sous l’égide de Caroline zum Kolk.

Lieu : château de Blois