Hauptseite / Aktuelles und Websites / Websites / Archéologie à Marly : bilan et perspectives

Archéologie à Marly : bilan et perspectives

Annick Heitzmann

Heitzmann, Annick, « Archéologie à Marly : bilan et perspectives », dans Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles, 2012

Résumé de l’article

L’archéologie à Marly commença dans les années 1860 et connut plusieurs campagnes jusqu’en 2003. Ces opérations ont montré les importantes potentialités du site. Château royal construit à la fin du xviie siècle sur un terrain vierge et détruit au début du XIXe siècle, sans que son emplacement soit réoccupé, ses fondations et constructions souterraines ont été conservées, ensevelies sous des gravats de démolition riches en éléments décoratifs et en témoignages de la vie quotidienne. Le site est quasiment intact et les fouilles ne rencontrent qu’un seul niveau archéologique, ce qui est exceptionnel : Marly offre la possibilité d’une étude impossible dans les châteaux ayant maintenu leur activité jusqu’à nos jours. Autre particularité, partagée cette fois avec Versailles : la confrontation permanente de l’archéologie avec des archives très abondantes.
Depuis le 1er juin 2009, le domaine de Marly est rattaché à Versailles, ce qui lui ouvre peut-être de nouvelles perspectives : celles d’une politique systématique de recherches archéologiques avant travaux, poursuivant ce qui avait été inauguré avec le diagnostic de 2003. Cependant, une autre approche serait possible, prolongeant les recherches du XXe siècle : celle de fouilles programmées à seul but scientifique, pour profiter de la situation unique du site. Son exploitation serait, en effet, d’un grand apport, tant pour l’archéologie moderne que pour l’archéologie des jardins, deux sciences récentes en pleine expansion.

Lire la suite (Revues.org)