Home / News and links / Publications / Le pouvoir des lettres sous le règne de (...)

Le pouvoir des lettres sous le règne de Charles VII (1422-1461)

Florence Bouchet, Sébastien Cazalas, Philippe Maupeu (dir.)

Bouchet Florence, Cazalas Sébastien, Maupeu Philippe (dir.), Le pouvoir des lettres sous le règne de Charles VII (1422-1461), Paris, Honoré Champion, 45 €.

ISBN 9782745354754

Dans le Quadrilogue invectif d’Alain Chartier (1422), au pire moment de la guerre de Cent Ans, après le traité de Troyes (1420) qui déshérite le Dauphin, la France personnifiée apparait en lambeaux : les lettres brodées sur son manteau sont « si separees, descharpies et desordonnees que pou s’en pouoit assembler qui portast profitable sentence ». Ces lettres illisibles disent la crise des signes et du sens, la perte de repères politiques et moraux qui laisse les esprits désemparés. Charles VII, qu’on surnommait par dérision le « roi de Bourges », sut pourtant durant son règne (1422-1461) restaurer sa légitimité et reconquérir les terres occupées par les Anglais, devenant finalement Charles « le Victorieux ». Quel miroir les lettres, des traités politiques aux fictions romanesques en passant par la poésie lyrique, ont-elles tendu à la société de ce temps ? Tel est l’objet de cet ouvrage qui entend faire le point sur le règne de Charles VII « le bien servi » pour mieux comprendre les interactions entre littérature, politique et société, à un moment troublé de l’histoire de la nation.