Accueil / Art et culture / Architecture et urbanisme / Etudes modernes / Gien, un château royal entre rupture et (...)

Gien, un château royal entre rupture et continuité avec l’œuvre de Louis XI

Mélinda Bizri, Sylvie Marchant, Christophe Perrault

Mélinda Bizri, Sylvie Marchant et Christophe Perrault, « Gien, un château royal entre rupture et continuité avec l’œuvre de Louis XI », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre, 23.1, 2019

Extrait de l’article

Le château de Gien, construit en marge du diocèse d’Auxerre, a fait l’objet d’une réévaluation récente de la chronologie de sa construction et de son implantation. Les auteurs de l’article s’attachent à mettre en évidence le caractère singulier de cet édifice de la fin du XVe siècle, dont les choix constructifs, étudiés d’un point de vue archéologique et dendrochronologique, sont remis en perspective dans les productions de la même période. Ainsi, l’usage des matériaux – la brique en premier lieu –, leur mise en œuvre avec quelques expérimentations – la chambre haute notamment – et le chantier d’installation des logis gommant les vestiges antérieurs du site castral, traduisent les intentions des commanditaires. Anne de France, fille de Louis XI, régente du royaume sous la minorité de Charles VIII, et Pierre de Bourbon poursuivent à travers cet édifice, installé à la jonction des duchés orléanais, bourguignons et bourbonnais, l’œuvre architecturale et politique de Louis XI, entre rupture et continuité.

Lire la suite (openedition.org)