Hauptseite / Kunst und Kultur / Architektur und Urbanismus / Moderne Studien / Le château de Versailles pendant la Seconde (...)

Le château de Versailles pendant la Seconde Guerre mondiale

Robert Blaizeau

Blaizeau, Robert. Le château de Versailles pendant la Seconde Guerre mondiale, Versalia. Revue de la Société des Amis de Versailles, n° 19, 2016, p. 93-108.

Extrait de l’article

Dans une lettre qu’il adressa le 18 octobre 1939 à son prédécesseur Gaston Brière (1871-1962), le nouveau conservateur de Versailles, Pierre Ladoué (1881-1973), se lamentait : «Le château achève de prendre sa tenue de guerre. C’est affreux. Les feuilles tombent, dans le parc, recouvrant les socles vides. Et les boiseries quittent peu à peu les murailles. On erre, aux lanternes, car toutes les fenêtres sont aveuglées, dans ces salles aux parois lamentables que couronnent les plafonds dorés… » Cette vision désolante d’un palais dépecé aurait pourtant dû lui paraître salvatrice. Si Versailles semblait aussi misérable, ce n’était pas le résultat de pillages parfois opérés par des États en quête de trésors monnayables, ni par caprice d’un ennemi encore tenu éloigné de Paris ; c’était au contraire pour protéger des périls d’une guerre qui commençait les chefs-d’oeuvre de ce haut lieu de l’histoire de France.

Versailles avait connu, après une phase d’oubli, un éclatant renouveau dans l’entredeux-guerres, dont témoignent les campagnes de rénovation menées grâce aux dons du richissime Américain Rockefeller depuis 1924, la barre du million de visiteurs franchie pour la première fois en 1937, la venue du roi d’Angleterre George VI et de son épouse Élisabeth en 1938… L’essor du tourisme et une notoriété croissante avaient fait de Versailles un lieu à la mode. Mais brutalement, avec la déclaration de guerre, les collections et les décors du palais étaient dispersés dans toute la France ; dénué de toute fonction culturelle, politique ou économique, Versailles entrait bientôt dans un profond sommeil apparent, troublé seulement par le pas des militaires allemands. Toutefois, à travers d’innombrables vicissitudes, la Seconde Guerre mondiale fut une période parfois féconde pour les musées français. C’est ainsi que naquit à cette époque un projet à l’origine du Versailles contemporain.

Lire la suite (persee.fr)