Home / Art and culture / Architecture, gardens and urbanism / Modern studies / Les fortifications urbaines : une archéologie (...)

Les fortifications urbaines : une archéologie spécifique ? L’exemple de Paris

Claire Besson

Claire Besson, « Les fortifications urbaines : une archéologie spécifique ? L’exemple de Paris », In Situ, 16 | 2011, mis en ligne le 02 décembre 2011, URL : http://insitu.revues.org/140 ; DOI : 10.4000/insitu.140

Extrait de l’article

La ville de Paris s’est progressivement dotée de cinq enceintes à but défensif, depuis celle du IVe siècle jusqu’à celle dite de Thiers, commencée en 1840. Les enceintes historiques les plus connues, celles de Philippe-Auguste et Charles V, n’ont jamais totalement disparu de la mémoire parisienne au moins d’un point de vue topographique, et d’imposants vestiges philippiens jalonnent les rues de la capitale (rue Clovis, rue des Jardins Saint-Paul, rue des Francs-Bourgeois, rue du Louvre…). Les murs édifiés par Charles V n’ont laissé que peu de marques visibles (hormis les éléments conservés dans la crypte du musée du Louvre) mais leur parcours est bien établi.

Lire la suite (revues.org)