Accueil / Art et culture / Architecture et urbanisme / Etudes modernes / Saint-Simon, le dôme des Invalides et Saint-Denis

Saint-Simon, le dôme des Invalides et Saint-Denis

Georges Poisson

Poisson, Georges. Saint-Simon, le dôme des Invalides et Saint-Denis, Cahiers Saint Simon, n° 34, 2006. Philippe d’Orléans, p. 91-104.

Extrait de l’article

« Le Roi, dans cette fin d’année (1698), résolut d’entreprendre trois grands ouvrages qui auraient dû même être faits depuis longtemps : la chapelle de Versailles, l’église des Invalides et l’autel de Notre-Dame de Paris ». Cette phrase souvent citée de Saint-Simon est une des rares de son œuvre, couvrant pourtant vingt-cinq ans de règne, où il ait parlé de l’hôtel des Invalides. Cependant, attentif à tous les aspects du prestige monarchique, amateur d’architecture, habitant de la rive gauche, il n’a sans doute pas manqué, dès l’âge de l’éveil, de porter intérêt à cette prestigieuse entreprise royale, même s’il n’en appréciait pas l’architecte. Sa discrétion à ce sujet ressortit sans doute à sa conception de l’objectif du mémorialiste (« Mon dessein n’est pas d’ennuyer par le récit de ce qui n’intéresse que moi »). Mais il serait bien étonnant qu’il n’ait pas suivi dès l’adolescence les étapes de la construction de l’édifice et même celles de l’évolution du projet.

Lire la suite (persee.fr)