Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / Unité et fragmentation dans la composition des (...)

Unité et fragmentation dans la composition des Historiettes de Tallemant des Réaux

Francine Wild

Wild, Francine. Unité et fragmentation dans la composition des Historiettes de Tallemant des Réaux, Cahiers Saint Simon, n° 23, 1995. Anecdotes et historiettes, p. 7-16.

Extrait de l’article

Peut-on parler de composition à propos des Historiettes ? Les anecdotes à l’intérieur de chaque historiette et les historiettes elles-mêmes semblent se succéder sans disposition préconçue, l’auteur déclarant lui-même qu’il « observe seulement en quelque sorte la suite du temps, pour ne point faire de confusion. » Une composition discontinue ou fragmentaire est d’ordinaire ressentie comme absence ou défaut de composition. Pourtant bien des chefs-d’œuvre majeurs de notre littérature relèvent de ce type d’écriture. C’est nous, lecteurs malhabiles, qui ne sommes pas capables de rendre compte du mode de présence bien particulier d’un texte discontinu.

Les Historiettes constituent un texte unique en son genre dans tous les sens du terme ; cet état de fait impose quelques adaptations terminologiques. Les catégories du discontinu et du fragmentaire que j’emploie ici s’appliquent d’ordinaire à des textes réflexifs, maximes, essais ou recueils mêlés. J’en étends l’usage aux Historiettes , parce qu’ils me paraissent rendre compte des questions de composition qui s’y posent mieux que ne pourraient le faire d’autres grilles de lecture, en particulier celles de la narratologie auxquelles l’expression « suite du temps » semble nous inviter à recourir.

Lire la suite (persee.fr)