Accueil / Art et culture / Littérature et philosophie / Etudes modernes / Léger Duchesne, orateur royal

Léger Duchesne, orateur royal

John Nassichuk

Nassichuk, John, "Léger Duchesne, orateur royal", Tangence, n° 93, été 2010, p. 17-35

Résumé de l’article

Cette étude examine le premier des deux discours prononcés par Léger Duchesne in auditorio regio, qui furent imprimés et transmis à la postérité. Lecteur royal de rhétorique et de lettres latines, Duchesne prononça en janvier 1580 une oraison dans laquelle il loue les rois Valois créateurs et protecteurs du Collège des lecteurs royaux (actuel Collège de France). Il se rappelle ses propres expériences de jeune étudiant à l’époque de Louis XII et de François Ier, afin de souligner la grandeur de l’institution qui constitue l’une des gloires durables du royaume de France. Duchesne apostrophe successivement, selon l’ordre chronologique, chacun des rois Valois à l’exception de Henri II. Son éloquence épidictique fait montre d’une riche culture latine, comme en témoignent les échos de Virgile, Quintilien, Cicéron et Horace que l’orateur rencontra pour la première fois lorsque, jeune homme, il fréquenta les cours des lecteurs. Ainsi ce double éloge, de la lignée royale des Valois et de l’institution des lecteurs royaux, se construit-il sur un récit « autobiographique » qui culmine par l’éloge de Henri III, maître de l’Académie du Palais.

Lire la suite (érudit)