Home / Art and culture / Art patronage and management / Modern studies / Philibert Orry : directeur général des (...)

Philibert Orry : directeur général des Bâtiments du roi et collectionneur

Françoise Joulie

Joulie, Françoise, « Philibert Orry : directeur général des Bâtiments du roi et collectionneur », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles, 2015

Résumé de l’article

Dans le gouvernement de Louis XV, le Champenois Philibert Orry de Vignory occupe à partir de 1730 une place de premier plan, puisqu’il en est le contrôleur général des Finances, et, à partir de 1737, le directeur des Bâtiments. Une gestion rigoureuse des finances, appuyée sur une réforme des impôts et une relance du commerce permet rapidement à Orry d’équilibrer le budget de l’État. Les mêmes qualités déployées dans le domaine des arts conduisent à diverses mesures heureuses comme la réorganisation de l’Académie de France à Rome ou la réouverture du Salon annuel du Louvre. Les chantiers royaux offrent alors aux artistes les moyens de développer toutes les tendances contemporaines du rocaille. Pourtant Orry semble dans cette administration des arts prendre des initiatives contradictoires, à la fois novatrices sur les chantiers royaux, et contraignantes dans le contrôle imposé aux élèves, qui étouffe peu à peu tout esprit créateur. L’étude des collections du directeur des Bâtiments dans son château champenois de La Chapelle-Godefroy montrent chez lui des choix élégants et sages, confirmant que l’impulsion novatrice vient du roi. Orry n’a pas cherché dans ses commandes privées et publiques à donner aux artistes champenois une place particulière ; s’il fallait chercher autour de lui un réseau d’amitiés et de relations, la protection du cardinal Fleury, issu d’une famille de Lodève, ou les liens étroits avec Rigaud orienteraient plutôt vers des amitiés nouées par Orry en Languedoc lorsqu’il a occupé avec succès la place d’intendant en Roussillon.

Lire la suite (Revues.org)