Accueil / Histoire et fonction / Perception de la cour & la royauté / Etudes modernes / Le Prince, héros civilisateur

Le Prince, héros civilisateur

Laurent Bolard

Bolard, Laurent, « Le Prince, héros civilisateur », Le Moyen Age, 2/2009 (Tome CXV), p. 291-308.

Extrait de l’article

Voici quelques années, nous publiions dans ces mêmes colonnes un article portant sur la souveraineté princière dans l’Italie du XVe siècle, et traitant du prince idéal tel que le concevaient alors les lettrés, à mi-chemin entre la guerre et l’humanisme, s’intégrant dans l’espace territorial et le temps dynastique pour forger ainsi son propre mythe. Adoptant une approche quelque peu différente, nous avons souhaité en reprendre ici certaines remarques touchant à cette ambivalence qui obsède l’époque entre la guerre et la paix, afin de leur assigner une direction plus précise, celle du prince comme héros inspiré de l’Antiquité classique et du monde chevaleresque. Un prince dont l’une des fonctions primordiales consistait à repousser la barbarie, la sauvagerie, dans le but de protéger la civilisation pour la mieux ordonner – bref, du prince du Quattrocento comme héros civilisateur.

Lire la suite (Cairn.info)