Accueil / Histoire et fonction / La Cour et ses maîtres / Etudes modernes / La place du testament dans l’économie de la (...)

La place du testament dans l’économie de la mémoire capétienne à Saint-Denis 

Xavier Hélary

Hélary, Xavier, « Les dernières volontés de Philippe d’Artois († 1298) et la naissance du culte de Saint Louis dans la famille capétienne », Le Moyen Age, 1/2013 (Tome CXIX), p. 27-56.

Extrait de l’article

Prince capétien, Philippe d’Artois mourut le 11 septembre 1298, un an après la canonisation de son grand-oncle Saint Louis par le pape Boniface VIII (11 août 1297). Le codicille par lequel il modifia, quelques jours avant sa mort, son testament initial, est un des premiers témoignages du culte dont la famille capétienne entoura le nouveau saint. La publication de son testament et de son codicille est l’occasion d’explorer la piété d’un petit-neveu de Saint Louis tout en retraçant la vie d’un prince peu connu de l’entourage de Philippe III et de Philippe le Bel.

Lire la suite (Cairn.info)