Home / History and function / Politics, war and justice / Modern studies / La légitimité incertaine (1814-1853) : retour (...)

La légitimité incertaine (1814-1853) : retour sur les faux Louis XVII 

Paul Airiau

Airiau, Paul, « La légitimité incertaine (1814-1853) : retour sur les faux Louis XVII », Revue d’histoire du XIXe siècle, 39, 2009, p. 115-127.

Résumé de l’article

Les faux Louis XVII se multiplient de la Restauration à l’avènement du Second Empire, de Mathurin Bruneau au baron de Richemont en passant par Naundorff. Ils attirent l’attention et font l’actualité, mais ne donnent naissance à aucun réel mouvement organisé et capable de modifier la donne politique. Cette marginalité en fait d’utiles outils d’analyse des évolutions politiques françaises. Leur capacité à attirer jusqu’à des ultraroyalistes souligne combien la légitimité politique est devenue problématique depuis 1789. Ils montrent aussi que l’univers politique s’est modifié. Leur revendication se fonde sur la naturalité du corps inscrit dans une dynastie, opposée au contrat politique et à la souveraineté de la nation, et ignore la théorie des deux corps du roi.

Lire la suite (Revues.org)