Accueil / Historiographie et méthodologie / Historiographie / Etudes modernes / De la crise du règne de Louis le Pieux. Essai (...)

De la crise du règne de Louis le Pieux. Essai d’historiographie 

Martin Gravel

Gravel, Martin, « De la crise du règne de Louis le Pieux Essai d’historiographie », Revue historique, 2/2011 (n° 658), p. 357-389.

Extrait de l’article

Historienne spécialiste des relations entre pouvoir et christianisme sous les Carolingiens, Mayke de Jong vient de publier un ouvrage remarquable sur la pensée politique au temps de Louis le Pieux. Selon elle, l’empereur aurait été victime d’une « panique morale » des élites engendrée par une série d’échecs militaires. Plutôt que par les luttes successorales, les révoltes des fils rois s’expliqueraient par une volonté sincère de rétablir l’ordre par l’abdication pénitentielle de l’empereur. Voilà une proposition d’une étoffe comme l’histoire n’en a pas connu depuis longtemps sur le sujet. Cependant, Mayke de Jong omet de la situer dans le cadre historiographique qui lui est propre : celui de la crise du règne de Louis le Pieux.
Cette enquête d’historiographie aurait-elle déjà été menée de façon satisfaisante ? On serait tenté de le supposer de prime abord, tant il est vrai que depuis une vingtaine d’années, le règne de Louis le Pieux fait l’objet d’une attention renouvelée. Les études se multiplient et l’avenir laisse présager d’importantes réalisations. Mais dans ce foisonnement, le lecteur ne trouvera aucun état exhaustif de l’historiographie sur l’échec de l’Empire carolingien.

Lire la suite (Cairn.info)