Accueil / Actualités et liens utiles / Parutions / Des châteaux en Espagne. Gouvernement des (...)

Des châteaux en Espagne. Gouvernement des finances et mobilité sociale au XVIIe siècle

Sébastien Malaprade

Sébastien Malaprade, Des châteaux en Espagne. Gouvernement des finances et mobilité sociale au XVIIe siècle, Limoges : PULIM, 2018, 352 p., ISBN : 9782842877767

Jusqu’à quel point était-il possible de s’enrichir et de s’élever socialement au XVIIe siècle en Espagne ? Sous l’Ancien Régime, l’ascension sociale demeurait problématique, surtout pour les hommes nouveaux impatients de constituer un lignage nobiliaire. En brûlant les étapes d’un processus réclamant du temps, ils faisaient fi des usages et des conceptions alors prégnantes de la mobilité.
Ce livre raconte et analyse les ambitions, les stratégies, les réussites et les déconvenues de Rodrigo Jurado y Moya, fils d’un laboureur andalou qui amassa l’une des plus belles fortunes d’Espagne dans la première partie du règne de Philippe IV, avant d’être l’objet d’une visite judiciaire. Accusé de malversations et de corruption, il fut dépouillé des hautes charges qu’il exerçait au sein de l’appareil financier de la monarchie et mourut en 1650, couvert d’ignominie.
À partir du cas Rodrigo Jurado y Moya, l’ouvrage mobilise un très vaste corpus documentaire sur sa famille, sa parenté, ses relations, ses activités d’officier, ses rêves seigneuriaux. Les potentialités de la micro-histoire sont finement exploitées et permettent de dévoiler les modalités méconnues de la participation des juristes au gouvernement des finances.
À rebours de l’image convenue d’une société espagnole ankylosée et asphyxiée par la « crise », la recherche démontre l’inventivité et les intérêts partagés des experts de l’acrobatie financière et fiscale. Grâce à leurs savoirs, leurs compétences, leurs ressources, ces hommes forts du siècle de Vélasquez maintiennent à flot la monarchie hispanique comme le démontre de façon probante cette enquête au cœur de son système financier réalisée par Sébastien Malaprade.

INTRODUCTION
De l’indice à l’enquête
Un cas d’itinéraire individuel
Immobilité et mobilité
Un système politico-financier résilient
Les enseignements d’un cas

PREMIÈRE PARTIE : LES ALÉAS D’UNE CARRIÈRE : ENJEUX POLITIQUES ET SOCIAUX DE L’ASCENSION

Chapitre 1. L’accident : la visite du Conseil des finances de 1643
Châtier les mauvais officiers : les visites judiciaires
Les modalités d’inspection des officiers du roi
La procédure
Les visites du Conseil des finances au XVIIe siècle
La structuration du Conseil des finances
Un Conseil perverti par la fraude ?
Le contexte de la visite de 1643
Le déroulement de la visite de 1643
Les affinités entre juges
Une visite générale transformée en deux visites particulières
Des témoignages à charge
Des châtiments exemplaires
Inimitiés et règlements de comptes
L’hypothèse Valle de la Cerda
Rivalités et inimitiés
Les sources du conflit : des querelles autour de charges 
financières

Chapitre 2. Faire carrière
Le berceau social
Une plaine fertile du Haut-Guadalquivir
L’ascendance de Rodrigo Jurado
« Embrasser la voie du droit », 1584-1617
S’engager
L’université de Séville, 1609-1616
Rendre justice dans le port de Séville
Le patronage d’Olivares ?
Le cursus honorum (1617-1643)
Une judicieuse alliance matrimoniale
Tâtonnements et tentatives avortées
Receveur général des Cortes (1624-1634)
Procureur du roi (1634-1649)
Soutiens et abandons des protecteurs

Chapitre 3. La mobilité, entorse à l’ordre social
Des discours et représentations hostiles à la mobilité
Une idéologie de l’ordre
Incorporation des normes et distinction
Une ascension réprouvée
L’excès
Des discours ambivalents sur la richesse
De la poussière à la richesse
La fortune du magistrat
Rumeur, scandale et atteinte à l’ordre social

DEUXIÈME PARTIE : S’ENRICHIR : UN SYSTÈME FAMILIAL ET FINANCIER

Chapitre 4. Une affaire de famille
La famille : des limites extensibles
La mobilisation d’une fratrie
Une collaboration fraternelle
Les liens privilégiés
La fortune de la fratrie
L’élection de Rodrigo
Convergence des patrimoines et construction nobiliaire
Assurer sa descendance
Perpétuer le lignage
Un tropisme andalou
Le choix contraint d’une noblesse provinciale non andalouse
La régulation patrimoniale par l’Église

Chapitre 5. Liaisons dangereuses et risques spéculatifs
S’enrichir en temps de crise
Un système fiscal fragmenté
Des charges lucratives
Recouvrer son salaire
Les affinités financières
Les officiers des finances
Le contrôle sur l’administration des millions
Les alliés portugais de Rodrigo Jurado
Les bénéfices pécuniaires de ses fréquentations
La configuration d’un rapport de forces
Accéder au crédit
Le rachat des créances
Investir sur la dette consolidée

Chapitre 6. Un juriste aux affaires
Les rouages du dispositif de Rodrigo Jurado
Solidarités andalouses
« Informez-moi à ce sujet le plus rapidement possible »
L’échange épistolaire
Les informateurs
Masquer les opérations illicites
Rodrigo Jurado, mobilisateur de fonds grâce à sa famille
Un entrepreneur agricole
La dimension du négoce
Tenir les comptes
Villanueva - Madrid : un circuit commercial bien agencé

TROISIÈME PARTIE : FAIRE FACE AUX CONTESTATIONS

Chapitre 7. La difficile construction d’une notabilité locale
Villanueva, une bourgade dominée
L’ingérence d’Andújar dans les affaires de Villanueva
L’aisance économique et financière des échevins
L’immixtion des Jurado dans le tissu local
Rodrigo Jurado, promoteur vaincu de l’indépendance 
(1610-1636)
Les rêves seigneuriaux de l’enfant de Villanueva
Rivalités patriciennes à Andújar et conquête de la noblesse
Une ville clivée
Les bénéfices de l’affiliation à la famille Quero
Intérêts particuliers et aspirations seigneuriales (1633-1643)
S’implanter à Andújar
Le procureur contre Andújar (1636-1644)
Bénéfices pratiques et symboliques du contrôle fiscal
La réunion des attributs seigneuriaux à la Higuera et Cazalilla

Chapitre 8. Dissimuler, se justifier, légitimer
L’art de la feinte
La culture d’un juriste
La culture du secret
Se justifier
Justifier ses profits
L’adéquation aux valeurs chrétiennes
Justifier sa noblesse
S’inventer un passé : le bricolage généalogique
Les marqueurs nobiliaires
La chapelle madrilène

Chapitre 9. Déclassement d’une famille, survivance d’un lignage
Sauver les meubles et les immeubles ?
La défense du patrimoine
Déchéance et honte sociale
Recompositions familiales
Sacrifier son lignage pour sauver ses filles
Mariage, majorat et asiento, l’invention de García Silíceo
La portée du déclassement

CONCLUSION
Histoire sociale, Histoire politique
L’inventivité des acteurs
Les gagnants du XVIIe siècle