Home / Court life / Body and costume / Modern studies / Se vêtir à la cour en Europe (1400-1815). Une (...)

Se vêtir à la cour en Europe (1400-1815). Une introduction

Isabelle Paresys, Natacha Coquery

Isabelle Paresys, Natacha Coquery, « Se vêtir à la cour en Europe (1400-1815). Une introduction », Apparence(s), 6, 2015

Extrait de l’article

Le faste et la splendeur des habits de cérémonie des différentes cours européennes, exposés au printemps 2009 dans le cadre prestigieux du château de Versailles, permirent de médiatiser les collections de vêtements anciens, moins offertes que d’autres au regard d’un large public, du fait de leur rareté et de leur fragilité. Les pièces exposées illustraient les moments emblématiques de la vie de cour, durant lesquels s’exprimaient la souveraineté des monarques (sacres et couronnements, ordres royaux), leurs liens dynastiques (mariages, deuils) et le faste, notamment à travers les habits de cérémonie, les vêtements liturgiques et une mode luxueuse. Formes vestimentaires, textiles, couleurs et ornementation, pierreries et joyaux cousus ou montés en parures de l’habillement participent à l’éloquence distinctive du corps. Imposants, somptueux et spectaculaires, ces habits brillèrent, le temps d’un printemps, des feux désormais éteints des plus splendides cours européennes de l’époque moderne (1650-1800). Ils y jouaient alors parfaitement leur rôle de marqueurs identitaires dans cette «  société du spectacle » que décrivit Frédérique Leferme-Falguière dans sa thèse sur la haute noblesse française et le cérémonial royal. Mais cette exposition n’est que la partie émergée – la plus visible parce qu’elle est la plus spectaculaire et la plus médiatisée – d’un iceberg, celui d’un territoire peu défriché encore par la recherche historique qui l’a longtemps sous-estimé malgré l’essor, depuis une trentaine d’années, des études sur les cours et sur les cultures vestimentaires.

Lire la suite (journals.openedition.org)