Home / News and links / Publications / De Versailles à Versailles, 1789. Les Etats (...)

De Versailles à Versailles, 1789. Les Etats généraux : concorde, discorde et Révolution

Frédéric Bidouze

Frédéric Bidouze, De Versailles à Versailles., Pau, Périégète, 2018, 243 p. (CP n°9), ISBN : 979-10-90161-18-4 (livret papier), 979-10-90161-19-1 (livret numérique).

Depuis le mois de juillet 1788, le roi Louis XVI, au bord de la banqueroute, a entamé un dialogue avec les Français afin qu’ils concourent avec lui mais sous sa seule autorité, à la mise en place de réformes administratives, judiciaires et fiscales : c’est l’objet de la convocation des états généraux qui doivent s’ouvrir le 5 mai 1789. Lorsque les députés s’installent à Versailles, cela fait donc déjà plus de six mois que le royaume est en émoi. Ce dernier est inondé de propositions des plus radicales aux plus modérées, il est libéré des entraves de la censure et déjà miné par des oppositions irréductibles entre les trois ordres qui composent la société ; le fossé se creuse de manière vertigineuse. Avant même que ne commencent les débats, tout ou presque a été proposé par un tiers état qui arrive en force, aussi nombreux que les deux ordres privilégiés, noblesse et clergé. Les propositions des députés s’épanouissent alors sans entrave et avec la plus grande inertie du gouvernement : constitution, égalité fiscale et promesses à perte de vue qui touchent toutes les couches de la population. De Versailles à Versailles (vol.1), c’est l’histoire des six premiers mois de l’année 1789 qui plongent la monarchie française dans l’abîme et donnent naissance à un monde nouveau. Nous sommes conviés à la rencontre de Versailles, de sa Cour et des députés, à la découverte de la salle des Menus Plaisirs et de celle du Jeu de Paume. Dans la capitale royale, nous vivons aux côtés des centaines de représentants, des plus illustres aux plus inconnus, qui écrivent, parlent, s’opposent et se rassemblent du quartier Notre-Dame au quartier Saint-Louis, à l’ombre d’un Château qui est le coeur de l’État depuis le règne de Louis XIV. Tout bruisse d’espoirs et de craintes, de rêves pour les uns et de cauchemars pour les autres, alors qu’on se déchire déjà au sommet du pouvoir. Jour après jour, Versailles se métamorphose, devient le théâtre d’un monde finissant et renaissant à la fois, qui échappe à l’autorité absolue du roi de France.