Home / History and function / Politics, war and justice / Modern studies / François Ier et la guerre

François Ier et la guerre

Jean-Marie Le Gall

Le Gall, Jean-Marie. François Ier et la guerre, Réforme, Humanisme, Renaissance, n° 79, 2014, p. 35-63.

Extrait de l’article

Sur 32 années de règne, François Ier a consacré environ 17 ans à la guerre, en Italie, sur les frontières du royaume et même projeté un débarquement en Angleterre. Mais les fureurs de Mars ont aussi ravagé l’intérieur du territoire lors de deux invasions de la Provence et de diverses incursions impériales et anglaise en Picardie et en Champagne comme en Languedoc. Sans oublier la crainte récurrente des Bretons de voir les Anglais débarquer. Le royaume de France sous le roi François n’est pas sanctuarisé. Mais ce n’est pas ce qui demeure dans la mémoire collective. Celle-ci a surtout retenu la figure du roi chevalier armé par Bayard, à l’issue de cette rencontre de deux jours qui inaugure le règne militaire, appelée bataille de Sainte Brigitte (du nom du lieu), ou de Sainte Croix (en référence au jour) et que l’on a finalement retenu sous le nom de la plus proche ville du combat, Marignan. « Le glorieux et triomphant César subjugateur des Helvétiens » , comme le désigne sa mère, est célébré pour sa vaillance, pour sa victoire sur des Suisses souvent méprisés car illustrant une plèbe de mercenaires et un régime républicain. Le tombeau du roi figurera sur ses bas-reliefs les étapes de cette bataille qui a occulté les défaites et notamment celle de Pavie en 1525, qui valut au roi plus d’un an de captivité

Lire la suite (persee.fr)