Accueil / Histoire et fonction / Politique, guerre et justice / Etudes modernes / Moult cruaultéz et inhumanitéz y furent (...)

Moult cruaultéz et inhumanitéz y furent faictes. Stratégie, justice et propagande de guerre sous Charles de Bourgogne (1465–1477)

Michael Depreter

Depreter, Michael. « Moult cruaultéz et inhumanitéz y furent faictes. Stratégie, justice et propagande de guerre sous Charles de Bourgogne (1465–1477) », Le Moyen Age, vol. cxxi, no. 1, 2015, p. 41-69.

Extrait de l’article

Sur les campagnes militaires de Charles de Bourgogne plane l’ombre du sort tristement célèbre réservé aux populations de Dinant et de Liège, villes respectivement mises à sac en 1466 et 1468, ainsi qu’aux garnisons massacrées ou sommairement exécutées de Nesle (1472) et de Grandson (1476). La mise à feu et à sang des campagnes normandes en 1472 constitue, elle aussi, un topos récurrent. S’il n’est aujourd’hui plus recommandé d’affubler le duc du qualificatif de Téméraire dans la poursuite de ses objectifs, les moyens mis en œuvre, sa conduite de la guerre, semblent toujours particulièrement cruels, sanguinaires, « sauvages », à l’homme du XXI>sup>e siècle.

Lire la suite (cairn.info)