Accueil / Histoire et fonction / Relations nationales et internationales / Etudes modernes / La Cour européenne au début de l’époque moderne (...)

La Cour européenne au début de l’époque moderne : problèmes et perspectives

Jeroen Duindam, Hervé Jamin

Duindam, Jeroen, Jamin Hervé. La Cour européenne au début de l’époque moderne : problèmes et perspectives, Cahiers Saint Simon, n° 24, 1996. Frontières de la Cour, p. 13-21.

Extrait de l’article

Un héritage encombrant

Dans la culture politique contemporaine, les cours royales sont devenues marginales. La période allant de la décapitation de Louis XVI à la chute de la monarchie des Habsbourg, a vu l’érosion de la légitimité monarchique. Alors que l’idée d’utilité remplaçait la notion de descendance, les monarchies firent place à des républiques ou, du moins, la royauté fut contrainte de s’adapter à l’état constitutionnel. Le conflit entre royalistes et républicains fut certainement un des plus importants facteurs de la vie politique du dix-neuvième siècle. Alors que le siècle se terminait, le défi socialiste supplanta peu à peu cet ancien conflit. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, et plus encore après la Seconde, la cour perdit sa primauté politique. La viabilité de la monarchie héréditaire dans un contexte strictement constitutionnel serait encore remise en cause, ce qui ne suscite cependant que rarement des débats passionnés.

Lire la suite (persee.fr)