Home / History and function / International and national relations / Modern studies / Saint-Germain-en-Laye : la Cour anglaise et (...)

Saint-Germain-en-Laye : la Cour anglaise et anglicane en France

Edward Corp

Corp, Edward. Saint-Germain-en-Laye : la Cour anglaise et anglicane en France, 1689-1712, Cahiers Saint Simon, n° 24, 1996. Frontières de la Cour, p. 77-88.

Extrait de l’article

Le duc de Saint-Simon, en évoquant dans ses Mémoires les événements de l’hiver 1715 et 1716, avoue : « j’étois parfaitement jacobite », et en plus le duc d’Orléans, Régent de France, «me croyait trop jacobite ». Il fait référence bien sûr à la tentative faite par Jacques III, roi d’Angleterre en exil, pour reconquérir son royaume.

Saint-Simon rencontre sans doute Jacques III à maintes reprises, ainsi que son père Jacques II (mort en septembre 1701), et sa mère Marie de Modène, qui est toujours en vie en 1716. La Cour des Jacobites est établie à Saint-Germain-en-Laye en 1689, quand Saint-Simon est enfant, et il en parle souvent dans ses Mémoires. Malheureusement ceux-ci nous donnent peu de détails sur la cour. Ce qui le passionne vraiment est l’étiquette et la cérémonie des rencontres des deux familles royales, ou encore le rang précis en France des ducs et des duchesses anglais. On y trouve aussi quelques réflexions sur les personnalités-clés à la cour jacobite. C’est tout. Les Mémoires ne nous donnent aucun détail sur la vie de la cour, ce qui est fort regrettable car nous savons si peu, et Saint-Simon, lui, aurait pu nous en fournir tant.

Lire la suite (persee.fr)