Home / History and function / International and national relations / Modern studies / « Selon les nouvelles que vous me ferez savoir (...)

« Selon les nouvelles que vous me ferez savoir ». Essai sur le renseignement au Moyen Âge

Benoît Léthenet

Léthenet, Benoît. « « Selon les nouvelles que vous me ferez savoir ». Essai sur le renseignement au Moyen Âge », Revue du Nord, vol. 402, no. 4, 2013, p. 837-857.

Extrait de l’article

Si est expedient de savoir tousjours novelles d’eulx, de leur entreprise car selon les nouvelles que vous me ferez savoir, je ferez avancier les gens de monseigneur et me semble que pour savoir le dit convine que tousjours vous devez avoir chevaucheurs sur les champs. Telle est la lettre que le bailli de Chalon-sur-Saône, Jean de Saint-Hilaire, envoie aux bourgeois de Mâcon au sujet des bandes armagnaques en 1419. L’enquête est vitale. L’acquisition du savoir permet au bailli de se figurer sa propre situation au regard de celle de ses adversaires. Le renseignement est un outil d’aide à la décision au service des pouvoirs politique et militaire. L’adaptation des moyens pour faire face à la menace est garantie par un flot continu d’informations.

L’information et sa circulation au Moyen Âge sont longtemps restées le parent pauvre de la recherche universitaire française. Depuis les travaux pionniers d’Yves Renouard, les historiens n’étudient plus seulement la diffusion des nouvelles pour mieux saisir les mécanismes de la propagande et de la rumeur ou la formation d’une éventuelle opinion publique, mais pour comprendre comment les différents pouvoirs se sont appropriés l’information, jusqu’à en faire une manifestation de leur fama. C’est en partie au sein de l’espace urbain que s’épanouit une culture de l’information car sa maîtrise est un enjeu vital.

Lire la suite (cairn.info)