Accueil / Histoire et fonction / Finances et gestion territoriale / Etudes modernes / L’administration royale de Paris au temps de (...)

L’administration royale de Paris au temps de Louis IX

Arié Serper

Arié Serper, L’administration royale de Paris au temps de Louis IX, dans Francia - Forschungen zur westeuropäischen Geschichte, vol. 7 (1979), p. 123-140.

Extrait de l’article

De toutes les divisions administratives du royaume de France, celle qui intéressa le plus les rois capétiens fut la ville de Paris qui, au cours du XIe siècle, devint véritablement la capitale, et la région environnante, le Parisis. La ville de Paris fut exempte, dès le XIe siècle, du double degré de juridiction, celle de la vicomte ou prévôté et celle du bailliage ou de la sénéchaussée. Depuis sa réunion à la couronne, en 1086, le Parisis ne fut plus qualifié de vicomte. L’officier que le roi y établit prit le nom de »prévôt de Paris« ou, plus exactement, »garde de la prévôté de Paris« . Comme il était la plupart du temps à proximité du prince, on ne trouva pas nécessaire de nommer un bailli au-dessus de lui. Le prévôt de Paris avait donc cet avantage de n’avoir que le roi ou son Parlement pour supérieur et de précéder tous les baillis et sénéchaux et tous les autres juges ordinaires du royaume.

Lire la suite (perspectivia.net)

Aide
Une fois accédé à la page de l’article sur perspectivia.net :
- pour imprimer ou copier une partie du texte, cliquez sur "Metadata".
- pour accéder à l’article sous forme de fichier image, cliquez sur le lien qui suit les termes "BSB Digitale Bibliothek". La navigation se fait grâce aux boutons "Seite vor" (page suivante) ou "zurück" (page précédente).