Accueil / Histoire et fonction / Patronage et faveur / Etudes modernes / Les Devises tirées de l’Écriture et La Passion (...)

Les Devises tirées de l’Écriture et La Passion de Mr Fouquet, deux exercices de style des partisans du surintendant

Marie-Françoise Baverel-Croissant

Marie-Françoise Baverel-Croissant, "Les Devises tirées de l’Écriture et La Passion de Mr Fouquet, deux exercices de style des partisans du surintendant", dans Dix-septième siècle, année 2001, volume 4, numéro 213, pp. 699-712.

Extrait de l’article

L’affaire Fouquet » fit naître nombre d’œuvres, de qualité très inégale, courtes pour la plupart – il faut, bien sûr, mettre à part la monumentale Innocence persécutée – mais non dépourvues d’esprit. En dépouillant des manuscrits de la Bibliothèque de l’Arsenal, dans le cadre de nos travaux sur L’Innocence persécutée, nous avons rencontré deux pièces intéressantes, anonymes et sans date, concernant le procès du surintendant : Les Devises tirées de l’Écriture, ensemble de trente-six versets en latin mis dans la bouche d’acteurs ou de victimes du procès du surintendant, et La Passion de Mr Fouquet, également constituée de versets, en français cette fois, dont certains ont été repris tels quels tandis que d’autres ont été adaptés au contexte. En dépit de leur originalité ces deux textes n’ont pas vraiment retenu l’attention de leurs lecteurs : U. V. Châtelain et G. Mongrédien citent La Passion de Mr Fouquet sans signaler qu’elle est composée de versets tirés ou adaptés de la Bible. Le premier n’en donne qu’un très bref résumé et G. Mongrédien, qui la mentionne, concentre toute son attention sur L’Innocence persécutée.

Les Devises tirées de l’Écriture font intervenir 36 personnes – dont 5 « corps » ou groupes –, 18 d’entre elles apparaissent également dans La Passion de Mr Fouquet dans laquelle, exception faite d’une variante – La Passion fait dire à Bernard le verset qui est donné à Derval dans Les Devises –, on leur attribue exactement les mêmes versets ; l’ordre d’intervention des personnes est presque identique. On peut donc supposer une origine commune aux deux textes et La Passion, plus courte et en français, a peut-être été rédigée à partir des Devises. Parmi d’autres différences plus importantes, notons, pour le moment, que, dans Les Devises, on fait parler le roi, qui est très durement traité puisqu’on lui prête rien moins qu’une phrase de Judas !

Lire la suite (Cairn)