Accueil / Actualités et liens utiles / Parutions / La maison médicale du roi. Le pouvoir royal et (...)

La maison médicale du roi. Le pouvoir royal et les professions de santé (XVIe-XVIIIe siècles)

Alexandre Lunel

Alexandre Lunel : La maison médicale du roi. Le pouvoir royal et les professions de santé : XVIe-XVIIIe siècles, Seyssel, Champ Vallon, 2008.

Bien peu d’historiens se sont préoccupés des médecins de cour. Pourtant, les « têtes » de ceux-ci, le premier médecin et le premier chirurgien du roi, s’occupèrent au plus près de la santé la plus précieuse du royaume : celle du souverain. Fagon, Chirac ou Mareschal furent ainsi des « quasi ministres », et parfois même plus puissants. La Maison médicale du roi fonctionna comme un véritable « ministère de la santé » avant la lettre. Quel type de médecine pratiqua-t-elle ? Quel rôle eut-elle dans la création des grandes institutions de santé des XVIIe et XVIIIe siècles, contrôlées par la monarchie : Jardin du roi, Collège royal de chirurgie, Ecole de dissection, Société royale de médecine ? Voici quelques-unes des questions passionnantes soulevées par cet ouvrage pionnier qui révèle tout un pan presque inconnu de l’histoire de la médecine et de la santé en France.

Docteur en droit, Alexandre Lunel enseigne l’histoire du droit et des institutions à l’université Paris-8 /Vincennes-Saint-Denis.
Après une étude importante sur « Le Jardin du roi et l’enseignement médico-chirurgical aux XVIIe et XVIIIe siècles », il a consacré sa thèse à l’organisation des professions médicales sous l’Ancien Régime. Ce travail a été couronné des prix de l’Association des historiens des facultés de droit, de l’Université Paris-II, de l’Académie nationale de médecine et de la Société Française d’Histoire de la Médecine.

Un ouvrage 15,5 x 24 de 496 pages
ISBN 978.2.87673.481.4, 2008, 29 euros

Présentation du livre sur le site de l’éditeur