Accueil / Vie quotidienne / Sociabilité et psychologie / Etudes modernes / Les hontes mérovingiennes : essai de méthodologie

Les hontes mérovingiennes : essai de méthodologie et cas de figure

Nira Pancer

Nira Pancer, « Les hontes mérovingiennes : essai de méthodologie et cas de figure », Rives méditerranéennes, 31, 2008.

Extrait de l’article

Longtemps ignorée, voire occultée, la honte médiévale, et plus particulièrement les hontes mérovingiennes, n’ont pas encore fait l’objet d’une étude systématique. Cette carence n’étonnera pas. Sentiment caché et polymorphe par essence, la honte ne se laisse pas aisément décrypter. Eu égard à cette difficulté, une mise au point méthodologique s’impose. Partant d’une critique de l’approche linguistique, qui consiste à rechercher et étudier les mots exprimant la notion de honte, cet article présente un premier travail de réflexion méthodologique fondé sur quelques cas de figure. Diverses méthodes, telles l’introspection et la contextualisation par le biais de la notion de script émotionnel, susceptibles à la fois de détecter la honte lorsqu’elle est tue ou de lui donner un sens lorsque les termes l’exprimant sont trop imprécis, seront expérimentées dans le contexte du corpus mérovingien.

Lire la suite (revues.org)