Accueil / Vie quotidienne / Médecine, sciences et savoirs / Etudes modernes / Notice sur la Vie et les Œuvres de Martin (...)

Notice sur la Vie et les Œuvres de Martin Grégoire médecin à Tours au XVIe siècle.

F.-Em. Boutineau

F.-Em. Boutineau, "Notice sur la Vie et les Œuvres de Martin Grégoire médecin à Tours au XVIe siècle", dans Bulletin de la Société française d’histoire de la médecine, n° 03, 1904, pp. 35-64.

Cette bio-bibliographie d’un médecin érudit témoigne de la richesse des échanges intellectuels entre médecins du XVIe siècle (par ex. avec Jacques Dubois, professeur au Collège Royal) et du jeu d’alliances matrimoniales qui leur donnera un accès ultérieur à la cour (par ex. avec la famille des Falaiseau).

Extrait de l’article

Si le médecin Martin Grégoire n’offre pas à ses compatriotes la large envergure littéraire et scientifique de son compatriote et contemporain François Rabelais, il a cependant conquis le droit, par les travaux qu’a fournis sa laborieuse carrière, de prendre place parmi ceux qui ont illustré la Touraine ; et à ce titre nous allons essayer de compléter sa biographie par nos recherches personnelles et en même temps éclairer la bibliographie de ses œuvres, qui a été mal connue de ses biographes.
Il est certain que Martin Grégoire n’a pas été un créateur, un homme doué de cette double vue qui fait progresser les sciences. Il s’est contenté de traduire Claude Galien ; et c’était beaucoup pour le temps, car il ne faut pas oublier que les interprètes d’Hippocrate et de Galien furent les ouvriers de la première heure.

Lire la suite (medic@)

Pièces justificatives

I. Martin Grégoire renouvelle le bail de la maison qu’il occupe rue Traversaine

Le XXIe jour de septembre l’an mil Ve quarante-neuf, en la court du Roy nostre sire à Tours, furent present en leurs personnes et deuement soubzmis, da[moises] le Catherine Leroy, veufve de feu noble homme Emery Deleau, luy vivant escuyer sr de Balizy, cappitaine et gouverneur de Sainct Mexant, demourant la d. dam. aud. lieu de Sainct Mexant d’une part. Et honnorables personnes Me Martin Gregoire, docteur en medicine, et Anne Falaiseau sa femme demourant aud. Tours d’autre part.

Lire la suite (medic@)

II. Donation de ses biens par Martin Grégoire à Anne Falaiseau, sa femme

Le XXIe jour de Juing, mil cinq cens cinquante-deux, en la court du Roy nostre sire à Tours, fut personnellement estably et soubzmis honnorable homme Me Martin Grégoire, docteur en médecine, demourant audict Tours. Lequel de son bon gré et volunté, sans aucune induction ne contraincte a confessé avoir donné par ses présentes, donne, cède, quicte, et delaisse à tousjours mais et perpetuellement à honneste femme Anne Falaiseau sa femme et espouze, a ce presente et acceptante, tous et chascuns ses biens meubles debtes actives et choses generallement quelzconques censées et réputées meubles pour en jouyr par lad. Falaiseau ses hoirs et ayans cause a perpetuité par le moyen et tiltre de ceste presente donation.

Lire la suite (medic@)

III. Testament de Martin Grégoire

Je, Martin Grégoire, Docteur en médecine sain d’esprit et bon entendement, faict et ordonne ce present mon testament et ordonnance de dernieres voluntés en la forme et manière qui s’ensuyt.

Lire la suite (medic@)

IV. Anne Falaiseau, Veuve de Martin Grégoire, est marraine

Ephrain Gallant, qui nacquit le... jour d’aoust 1552, et fut baptisé en l’église Saint Saturnin de Tours ; furent parrains M. Symon Gallant, chanoine prebendé en l’eglise de Tours, et Jacob Baret, advocat au siège Presidial de Tours, commere Anne Falaiseau, veuve de feu M. Martin Grégoire, en son vivant Docteur en Medecine.

Lire la suite (medic@)