Accueil / Histoire et fonction / Maisons, services et charges / Etudes modernes / Aspects économiques et sociaux des jardins du (...)

Aspects économiques et sociaux des jardins du château de Versailles sous Louis XV et Louis XVI

Fanny Villeneuve

Villeneuve, Fanny, Aspects économiques et sociaux des jardins du château de Versailles sous Louis XV et Louis XVI, Mémoire de Master 2, Université d’Evry, 2008.

Extrait du texte

Versailles, ce mot à lui seul résume, aux yeux de beaucoup, un pan entier de l’histoire de France. Créé et embellit par Louis XIV, le château devient vite l’emblème du bon goût à la française et symbolise l’apogée de la monarchie française de l’Ancien Régime en Europe. Tout le continent venait admirer les lieux et, s’y possible, tentait de s’y faire une place. Mais que serait cette vitrine de la France sans ses jardins. Versailles ne saurait être séparé de ce trésor symbolisé par la passion et la détermination de deux hommes. Ces jardins ont, depuis leur création et pour des siècles encore, toujours été associés à leurs créateurs Louis XIV et André Le Nôtre. Cette envie qu’avait le roi soleil de magnifier son projet architectural s’est traduit par un véritable hymne à la nature où chaque arbre, fleur ou statue devaient célébrer la grandeur de sa majesté et symboliser l’aura dont il souhaitait se doter. Il a rêvé les jardins, il les a imaginés et c’est avec l’aide d’André Le Nôtre qu’il a pu leur donner jour. Ils s’employèrent ensemble à faire sortir de ces anciens marais des milliers d’espèces de fleurs, arbres et plantes de toutes les couleurs et de toutes les origines. Ainsi, les jardins de Versailles sont nés de la douce et belle folie de Louis XIV. André Le Nôtre les a, quant à lui, matérialisés en une œuvre d’art admirée et citée en exemple, encore de nos jours.
Cependant, l’histoire des jardins du château de Versailles ne s’arrête pas à un grand nom comme celui du célèbre jardinier, ni à la fin du règne de Louis XIV. Ils ont continué à se développer et à se modifier (de façon moins significative il est vrai mais qui mérite d’être étudiée) deux règnes durant jusqu’à la désertion du château par la cour suite aux évènements de la Révolution française.

Lire la suite (biblio.univ-evry.fr)